Scoop ! Courir s’apprend. Pour les 12 millions de français qui foulent le bitume, les chemins, les montagnes. Toute l'équipe ZippyPass, ( qui ça ?) a fait le point avec Lucile Woodward, coach sportif diplômée d'Etat afin de vous en dire plus.

La course à pied, c’est facile, non ? Il suffit d’enfiler le combo baskets/legging et de sortir. Pas besoin de réserver de séance, de se plier aux horaires de sessions ou de checker les dispos d’un coach. Vous choisissez, tout. Un jeu d’enfant. Ou presque. «  C’est comme pour nager, le running est complètement technique. Beaucoup s’y mettent, certains se blessent car il n’y sont pas éduqués, confie la coach. Au collège et lycée, on effectuait nos tours de stade. Le prof en survêtement regardait notre régularité, chrono en main et… voilà. Alors qu’en squash, natation, handball ou gym, on retrouvait une approche technique. » Mais il n’est pas trop tard pour s’y mettre.

First tip : une (légère) rétroversion du bassin

La technique : l’idée, c’est de faire comme une « planche », mais à la verticale. Comment ? En basculant légèrement le bassin vers l’avant, en faisant une légère rétroversion du bassin (voir image). En principe, on ressent immédiatement une activation du gainage.

Pourquoi ça vous aide à mieux courir ? Des abdos très gainés aident à la stabilisation du bassin et l’on dépense également moins d’énergie. Ainsi, on mobilise plus le tronc, les fessiers et l’on a vraiment l’impression que les jambes « pèsent moins lourd ».

Second tip : les coudes vers l’arrière

La technique : pas de bras, pas de chocolat ! Les jambes ne font pas tout ! Gardez les coudes près du corps et tirez-les vers l’arrière. Les bras, qui alternent avec le mouvement des jambes, doivent aller chercher l’énergie vers l’avant, puisque c’est votre direction. Les sprinters le font puissance 10, autant s’en inspirer.

Pourquoi ça vous aide à mieux courir ? On a appris la mauvaise technique, avec les bras en arc de cercle et les coudes sur les côtés. Sauf qu’on n’est pas en boxe mais en running ! A la clé, une perte d’énergie et moins de stabilité. Au contraire, le fait de tirer les coudes vers l’arrière permet de rester compact et le plus rectiligne possible.

Mon truc en + : sur un banc, le dos décollé du dossier et les pieds du sol. Groupez les genoux vers la poitrine. Essayez de mimer le mouvement de course à pied avec les coudes sur les côtés. C’est beaucoup plus stable en les gardant près du corps ! (j’en parle dans mon e-book sur le running).

Third tip : des pas plus petits

 

La technique : raccourcir la foulée. Des plus petits pas, quoi !

Pourquoi ça vous aide à mieux courir ? Plus vous faites des petits pas, plus vous attaquerez votre foulée par l’avant et le milieu du pied. Tant mieux car c’est là que se trouvent les amortis naturels (petits os mobile et coussinets) du pied. Les grands nous font atterrir sur le talon et sont très énergivores.

Enfin, last but not least, le RENFO ! C’est vraiment un tandem gagnant pour la course à pied. Courir est un sport à impact, à chaque pas. Votre organisme doit être préparé à les « encaisser ». Donc, on n’oublie pas des séances (squats, fentes, squats jump, planches, burpees…), une à deux fois par semaine selon votre pratique, pour renforcer la sangle abdominale, les cuisses, les dorsaux, les articulations…. 

* Merci à Speedo pour l’event swim/run. Retrouvez les conseils de Lucile sur son site et son programme de 8 semaines Objectif rentrée)

Charles Brumauld