Attention nouveauté !

Zumba affiche clairement un nouveau virage avec son dernier concept, le « Strong », sorte d’entrainement à intensité beaucoup plus forte que ses cours traditionnels, sous forme d’interval training. Exit le côté latino, ici on transpire sur du Timbaland. ( A tester avec ZippyPass ici )

Quand Alix de Zumba France m’a proposé d’aller tester le nouveau concept « Strong » de la marque Zumba, j’étais plus que sceptique. Zumba Step, Zumba Sentao (avec une chaise), Zumba toning et Zumba tout cours, jusqu’ici on ne peut pas dire que ça m’ait enchantée. Je suis aussi à l’aise pour me déhancher sur des rythmes latinos, qu’un pingouin sur un skateboard. (Encore que, je suis pratiquement sûre que le pingouin réussirait à mieux coordonner ses mouvements). Mais comme je suis curieuse, j’ai accepté l’invitation. 

 

Le cours est dispensé au Carré Montparnasse, comme pour les autres cours proposés par Zumba France, l’ambiance a donc un petit côté boite de nuit. Mais surprise, alors que je m’attendais à retrouver les couleurs flashy qui marquent un peu la signature Zumba, le dress code est noir. Le ton est donné, le Strong se démarque des autres produits de la marque pour s’orienter vers un esprit warrior, plus fitness que danse. D’ailleurs, Maeva la coach annonce de but en blanc qu’il n’y aura que 4 petites pauses. Strong qui se veut être un entrainement de HIIT (High Interval Intensity Training) repose sur le principe de l’effort maximum pour un minimum de temps de récupération et se divise en 4 blocs de travail.

Dès l’échauffement je comprends qu’on ait effectivement dans un tout autre modèle de cours que ceux traditionnellement proposés par Zumba. Exit les rythmes latino, place aux musiques de Timbaland qui impulsent une toute nouvelle dynamique à la marque. L’atout principal du programme ? Là où les autres cours de fitness se construisent sur la musique, ici la musique a, à l’inverse, été composée sur les enchainements de mouvements. Et effectivement, mes mouvements sont naturellement plus intenses et plus dynamiques, marquant l’impact sur le découpage de la musique. Question mouvements justement, on passe par différents exercices connus des cours cardios : pas de patineur, jumping jack, squat jump et même… burpees. Oui oui, vous avez bien lu ! Certes, sans la pompe, mais burpee quand même. Pas de cris et de « yihaaaa » bien connus des cours de Zumba, mais des encouragements et des corrections que la coach Maeva dispense avec une pêche communicative. 

Kick, crochets et directs sont également de la partie, et Strong n’est pas sans rappeler les cours de Body Combat et Body Attack de Les  Mills. Moins violent au niveau des impacts et du cardio, mais tout aussi ludique, Strong semble vouloir répondre aux attentes de cette nouvelle vague de sportives novices qui souhaitent passer un cap en se mettant à une activité fitness plus costaud que les disciplines « dansées » qui leur ont mis le pied à l’étrier. En ayant l’habitude de suivre régulièrement des entrainements de HIIT, j’ai relativement bien suivi la cadence mais je reconnais avoir été surprise par l’intensité et la diversité proposées par le Strong. On ne s’ennuie pas une seconde, et sans être complètement à l’agonie, on sent effectivement bien le cardio monter. Cerise sur le gâteau : le travail des abdos et des pompes à la fin du cours qui complètent le travail de renforcement musculaire effectué sur les blocs précédents. 

Verdict

Pari relevé pour Zumba qui propose cette fois un vrai cours de fitness. C’est ludique, dynamique et plutôt bien construit. Plus cardio que les disciplines proposées précédemment par la marque, elle ne rebutera cependant pas les novices puisqu’elle reste accessible et présente plusieurs options selon les niveaux. A contrario, les fans pures et dures de la Zumba pourraient du coup ne pas adhérer à ce concept plus « strong » et beaucoup moins coloré déhanché ! 

Vous aussi allez le tester ( réservations ici ) !

Sophie V.